Accueil t

NOS SERVICES

Vous souhaitez créer une web radio pour votre entreprise , réaliser un film d’entreprise, une publicité ou un spot audio ou vidéo , enregistrer des voix off ou des messageries vocales ? Groupe Media Com  met à votre disposition ses compétences en production et en réalisation audiovisuelle.

Notre objectif ? Garantir la réponse à vos besoins personnalisés, dans un souci de diffusion créative, pertinente et efficiente !

Web radio

Nous créons des stations de radios sur internet pour les particuliers, les PME, les commerces, les boutiques et entités aéroportuaires, les supermarchés.

Formation

Nous sommes une société spécialisée dans la formation des animateurs radio… Passionner de la radio? 

Studio

Nous avons un studio équiper pour tous vos montage de spots publicitaires, voix off, jingle, habillage radio et tv.

Événement

Avec la radio mobile nous gérons vos promotions et la couverture complète de vos événements.

GMC STUDIO GMC RADIO GMC FORMATION GMC COUVERTURE D'EVENEMENT
coco

"Des prestations sur mesure, en accord avec votre image et l'optimisation à chaque étape de vos contraintes de temps et de votre budget."
Jean Latyr SENGHOR, dirigeant

RÉFÉRENCES

Ils font confiance à Groupe Media Com

Num 1

THEME : HIP HOP ET VIOLENCE

Le Hip hop a toujours rimé avec la violence. Depuis ses débuts hip hop et violence vont de pair.
Ce qui nous pousse à remonter jusqu’à ses débuts avec le Black-Out de New York de 1977.
  En effet si l’on se réfère aux propos de Féli Dévalos le Black-Out a joué un rôle très important dans la montée du Hip hop dans la ville. Seulement il faut noter qu’à l’époque New York était une ville très pauvre, extravagante, sans infrastructures, ni programmes socio- éducatifs et avec un taux de criminalité record. Ainsi ceux qui en souffraient étaient les noirs et les jeunes latinos. Par conséquent ces derniers pour s’évader, commencent à monter des fêtes clandestines qui répondaient à des codes dans la musique, dans la danse et surtout dans la manière de s’habiller. Et tout cela se faisait qu’avec l’aide des platines, la plupart volée dans la nuit du Black-Out dans les magasins électroniques saccagés durant cette nuit.
De facto il ne faut pas oublier que New York était synonyme de bon temps et de loisirs et la musique constituait la meilleure manière d’y parvenir. A l’époque c’est le Disco qui dominait mais avec l’appui et les mains de maitre des DJs, le Funk et la Soul reprennent de plus belle et donnent naissance au Hip Hop dans les rues de Bronx à l’Extrême- Nord de New York.
En un moment donné ce lieu de naissance fait polémique car chacun veut se l’approprier. C’est ainsi qu’une rivalité a vu le jour entre East Coast et West coast. Par la suite dans cette même mouvance de violence est née le clash entre Mc Shan et Boogy Down production de KRS one avec comme conséquence l’assassinat d’un de leurs DJs (Scott La Rock).  Leur duel a longtemps agité les quartiers de Queensbridge et du South Bronx  afin de déterminer le véritable lieu de naissance du Hip hop.
Sur West coast on note la prolifération des  gangs comme les Blood et les Crips. Ce qui donne à Ice T l’inspiration à faire le son intitulé « Gansta rap » de Schoolly D.
En revanche pour essayer d’y remédier un autre son aussi sort « East coast, West coast » avec les membres des deux côtes. Et chacun des deux côtés est tenu à respecter mutuellement les codes requis par les gangs. A titre d’exemple lors de la soirée de Cindy la sœur de Dj Cool Herc, ce dernier est allé voir les chefs de gang pour que la party puisse se faire sans soucis. Donc il leur fallait d’abord l’approbation des chefs de gang.
Mais on ne bouclera pas sans parler d’une autre page de violence des années 90 qui aboutira à la plus grande tragédie du mouvement Hip hop c’est-à-dire le clash mémorable entre 2 Pac et Notorious Big jusqu’à ce que la mort des deux protagonistes s’en suive. Donc une immense perte respectivement  pour West coast et East coast.
En somme malgré la violence que le Hip hop a engendrée, il reste tant bien que mal une belle culture noble, sociale et universelle comme le disait M One from to The Roots. C’est par le même fait que le label SugarHILL records de Sylvia Robinson a produit un hit intitulé « the message » avec Grandmaster Flash et the Furious Five. Un tube  qui inspirera toutes les générations à écrire des sons engagés socialement pour le grand bonheur de la société.

NOUS CONTACTER

GMC

Nous attendons un message de Vous!