ACTU

IBOZ

VIRUS

Cheikh Ibra Diongue plus connu sous le nom de Virus est un artiste musicien né au cœur de la Médina, un des quartiers les plus anciens et les plus populaires de Dakar. Né un jour du 3 mars, Virus empruntera un chemin que plusieurs médinois avaient pris, bien avant sa naissance. En effet, de grosses pointures de la musique sénégalaise sont originaires de ce fiévreux quartier de la Médina tels que Youssou Ndour, Omar Pene, le groupe Daara J et Sen Kumpe, des artistes de notoriété internationale.
Influencé par son attachement précoce à la musique, contaminé par le virus des différentes sonorités auxquelles il est exposé au cours de son adolescence, Cheikh Ibra succombe à l’appel du verbe et des mélodies.
Conscient de sa contamination, il emprunte le surnom de VIRUS et se mue en patient zéro, et c’est là, le début de l’éclosion d’un artiste dont le talent, l’éloquence, le flow et la voix vont faire vibrer toutes les rues de la Médina et les férus du freestyle.
Comme le prédit un proverbe, « le virus est le dernier prédateur de l’homme ». Dans sa nouvelle péripétie, Virus passa le plus clair de son temps dans l’apprentissage de la guitare et du piano, et dans l’écriture de ses chansons qu’il finit par abandonner d’abord les études et ensuite le football pour atterrir dans le monde du hip hop, malgré le désaccord des parents.
Habitué à l’écriture alors qu’il était élève, ses premiers poèmes ont étonné son professeur de français qui, par a suite, les faisait lire en haute voix en classe avant la fin des cours.
Virus mis à profit ses talents de poète dans ses lyrics et s’abreuvant et s’inspirant de la nature, l’artiste refusa de s’enfermer dans un style musical donné et proclame sa disposition d’aborder tous les thèmes et de s’ouvrir à toutes les musiques du monde.
Animé d’une confiance inouïe et d’une détermination sans faille, il se lance très vite dans des compétitions de hip hop. En 2012, il remportera le ‘’Street battles’’, un concours de freestyle de rue. Engrangeant les soutiens de son entourage, il décide, dans la même année de monter d’un cran et participe au « Big City Battle » en rap freestyle. Son audace fut payant car il sortit vainqueur de cette compétition. Son entrée au panthéon du freestyle ne se fera pourtant qu’à l’année suivante où, bravant tous les avertissements de ses amis et de son staff, il remit son titre en jeu au « Big City Battle 2013 » avant de remporter pour la énième fois la compétition et réaliser ainsi un triplé inédit.
Malgré ses moments de gloire dans la rue, Virus, comme la plupart des rappeurs qui sont allés à l’école, avait du mal à faire accepter son choix de vie qu’est la musique à ses parents.
‘’Pour aller jouer dans des concerts, confiera-t-il plus tard, ‘’je mettais mes habits de scènes dans un sac que je balançais sur le toit de la maison, puis je sortais comme pour me balader, et faisais le tour de la maison, escaladais le mur, reprenais le sac avant de courir jouer’’.
Dans cette passion urbaine il se familiarisa avec le roller et le skateboard. Il a participé à plusieurs spectacles et des vidéos qui resteront pendant longtemps dans les annales.
Conscient du niveau d’attachement de leur fils à l’art et à la musique, les parents de Virus finiront par accepter son choix et l’encourager dans sa voie. Après la sortie de ‘’KENEU DOU LEU FALE’’ (personne ne prêtera attention à toi), son nouveau single accompagné d’une vidéo, Virus se révèle de plus en plus aux yeux du monde comme celui qui incarne, à travers son flow technique, son rythme saccadé, son inspiration virtuose, la nouvelle étoile de la musique sénégalaise. 
  Découvrez sa vie et sa musique sur radiolive45 & www.gmcsenegal.com

WAYGOD

Is an artists in all it’s forms
A professional model
A entrepreneurs with the creation of the closing line THIS IS FAKE
And rapper song writer
Check out his life and music on radiolive45 & www.gmcsenegal.com

WayGod
  Est un artiste sous toutes ses formes
  Un mannequin professionnel
  Un entrepreneur avec la création de la ligne de vêtements THIS IS FAKE
  Et rappeur auteur compositeur
  Découvrez sa vie et sa musique sur radiolive45 & www.gmcsenegal.com

ISS 814, de son vrai nom  Ismaila Talla a grandi à Guédiawaye dans le milieu hip hop. Influencé par ses grands frères artistes qui formaient le groupe ‹‹African Black Roots›› devenu ‹‹Bât’Haillons Blin-D›› dirigé par Fou Malade.
Issu de la banlieue ou le hip hop s’engage dans le développement politique et social de la communauté. Très tôt, ISS 814 plonge dans un apprentissage autodidacte de la production musicale et perce rapidement grâce à la qualité de ses productions ainsi que son talent confirmé.
En 2016 ISS 814 sort son premier opus «REAL HIP HOP» annonçant le projet  «TREIZE BALA MBEDOCRATIE». Un pré-album en téléchargement digital libre composé de 13 titres touchant à toutes les variétés musicales existantes dans le Hip Hop.
En 2015 et 2018, il remporte le prix de meilleur Beat Maker et le meilleur lyriciste et le meilleur artiste masculin au Galsen Hip Hop Awards en 2018
Parmi ses nombreuses collaborations, on peut en citer sa participation dans l’album «Encyclopédie» du groupe KEUR-GUI, les prods de DIP DOUNDOU GUISS, NGAKA BLIN-D, REX-T, du mouvement YEN A MARRE, de SIMON, l’album (Ousseynou ak Assane) de Fou Malade et Niagass.

WhatsApp Image 2019-11-26 at 10.35.04
WhatsApp Image 2019-11-26 at 10.35.04(1)